Alternez facilement entre deux profils sur Facebook – une nouvelle fonctionnalité

Aujourd’hui en ouvrant Facebook, j’ai découvert une nouvelle fonctionnalité : le commutateur de compte (account switcher). Cela permet de changer rapidement d’un profil Facebook (un compte d’individuE) à un autre, sans avoir à déconnecter du site, puis à se reconnecter à l’autre profil.

Cela fait un bout de temps qu’on me demande si cela existe – eh bien maintenant oui! En autant que ce soit disponible pour toutes et tous, car parfois Facebook permet l’accès à une nouvelle fonctionnalité à une partie de ses usagerEs seulement, puis s’ensuit une certaine période de temps avant que cela ne soit disponible pour toutes et tous. Cela, je ne le sais pas encore.

Pour Facebook, l’avantage, c’est que cela favorisera l’accès rapide à un compte Facebook pour, par exemple, deux personnes qui utilisent un même ordinateur. Pour certains organismes communautaires, cela vous permettra de basculer rapidement de votre profil personnel sur Facebook, au profil que vous utilisez pour administrer le compte Facebook de votre organisme, et dans ce sens-là, cela pourrait vous être utile.

Voyez la capture d’écran ci-dessous où je vous montre l’accès à cette fonctionnalité. Mais dites-moi : l’avez-vous, vous aussi? Le cas échéant, est-ce que cela vous sera utile, à votre organisme?

 

 

Facebook, Twitter, les infolettres – quels usages, quelle utilité pour des organismes communautaires?

Cet après-midi, j’accompagnerai des travailleuses de deux groupes de femmes à l’occasion d’un atelier de formation d’introduction à Facebook, à Twitter et aux infolettres électroniques. J’ai hâte de travailler avec vous, mesdames!

Je partage ici les deux outils développés en vue de cette activité :

 

Image d'une femme à l'ordinateur avec le pouce en l'air
Image d’une femme à l’ordinateur avec le pouce en l’air

 

L’action communautaire autonome : au coeur des communautés et des pratiques citoyennes au Québec

L’action communautaire autonome est au cœur des communautés et des pratiques citoyennes au Québec! On en a des preuves par le biais d’un sondage dont le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA)​ a fait connaître les résultats ce matin, en direct par le biais de Facebook Live.

Le sondage révèle les résultats suivants :

  • 98% des Québécois-e-s connaissent les organismes communautaires oeuvrant dans les principaux secteurs d’intervention
  • 70% ont déjà eu un contact direct avec eux, soit comme travailleur ou travailleuse (31%), comme bénévole (64%) ou comme personne ayant bénéficié de leurs services ou activités (24%)
  • La population reconnait que les organismes communautaires remplissent plusieurs rôles dans la société : un lieu d’appartenance pour briser l’isolement (83%), une aide pour l’amélioration des conditions de vie et de pauvreté (82%), une aide pour défendre les droits (75%) et un lieu de participation citoyenne (71%)
  • La population reconnait que les organismes communautaires ont un impact économique important, notamment en matière d’emploi et de bénévolat (66%) ainsi qu’un impact sur l’amélioration des lois et des politiques publiques (72%).

Pour tout savoir :
Communiqué
Rapport du sondage (en PDF)
Vignettes présentant les résultats
Tweets pré-formatés avec les résultats

La Semaine nationale de l’action communautaire autonome, la #SNACA, commence aujourd’hui et se poursuit jusqu’au 28 octobre 2017 avec pour thème, « L’action communautaire autonome c’est toi, c’est moi, c’est nous ! »

Affiche de la Semaine nationale de l'action communautaire autonome 2017
Affiche de la Semaine nationale de l’action communautaire autonome 2017

A tech career not just for gamers and AI enthusiasts, industry leaders tell women

Tech leaders trying new tactics to get women to consider careers in STEM industries

By Anne Gaviola, CBC News, September 26, 2017

« Andrea Stairs, managing director of eBay Canada, spends a lot of time thinking about how to increase the ranks of women in her field.

‘I don’t think tech is a particularly friendly environment for women and I think we see that over and over again. It’s depressing,’ Stairs says.

[…]

« Stairs says tech firms need to cast wider nets when recruiting and be open to bringing on women who may not have experience in STEM*, like her. »

→ Read the full article on CBC News’ website here.

* STEM : science, technology, engineering, mathematics


Commentaire de Kamo :

Je trouve cet article intéressant du fait que l’on parle de la possibilité de prendre en considération de l’expérience autre que dans les technologies de l’information, pour des postes dans le domaine.

C’est mon cas, puisque j’ai été formée en travail social, puis j’ai travaillé dans les domaines du social (l’intervention communautaire, la défense des droits, la coordination de projets, la recherche sociale) avant d’arriver aux usages sociaux du web, il y a une quinzaine d’années. Je n’ai pas étudié en informatique; je suis autodidacte en matière des usages du web, dont les médias sociaux. Ma passion, ce sont les usages du web pour les organismes ayant une mission sociale : à la rencontre donc des domaines des technologies et du social.

Je suis bien d’accord avec l’idée que cela encouragerait les femmes à oeuvrer dans les domaines atypiques pour elles, comme les technologies, si les entreprises et les organisations avaient une plus grande ouverture pour engager des femmes provenant de différents milieux et présentant des expériences de travail et de vie diversifiées.