Mes modèles et sources d’inspiration

Les femmes sont trop souvent passées sous silence. J’aimerais donc remercier et rendre hommage à des femmes qui m’ont inspirée tout au long de ma vie, de maintes façons. Sans ces personnes extraordinaires, je ne serais pas ce que je suis aujourd’hui, et Kamo Web n’existerait pas. En voici quelques-unes (par ordre alphabétique) :

My heroines and mentors

Too often, women are invisible. I would like to thank and pay tribute to the following women who have inspired me, whether around technology or life in general. It is thanks to these extraordinary women that I am who I am today. Without them, Kamo Web would not be here. Here are some of them (in alphabetical order):

  • Michèle Asselin : une leader rassembleuse, démocratique et humble, au rire grand et chaleureux, à l’image de sa grande générosité personnelle.
  • Céline Cyr : un modèle de solidarité et de compassion avec les êtres les plus lésés, une défenseure des droits au coeur en or, dont l’amour n’a pas de limites pour les humains ni pour les animaux.
  • Fédération des femmes du Québec (FFQ) : le regroupement de mon engagement et de mon coeur, dont les membres, les militantes et les travailleuses m’ont tant appris pendant de nombreuses années.
  • Sharon Hackett, CDÉACF : une des premières cyberféministes au Québec, qui m’a donné la piqûre des technologies de l’information et particulièrement, du web.
  • Sylvie Jochems, École de Travail social, UQAM : une femme engagée, brillante, perspicace et chaleureuse, qui aime tant le collectif, mais qui donne aussi toute son écoute à l’individu-e devant elle.
  • Feue Alice Moses : une professeure douée dans bien des sens, l’une des rares femmes – et peut-être la seule femme afro-américaine – à recevoir la prestigieuse bourse Fulbright en sciences en 1958. La première qui a cru en mes capacités scientifiques alors que je n’y croyais pas moi-même, enfant.
  • Nicole Nepton, Cybersolidaires : une passionnée de la défense des populations marginalisées, une des premières cyberféministes du Québec et une complice appréciée de longue date.
  • Martha Murphy : A music teacher with the soul of a great community organizer. She brought a group of instrumentalists together to form the collective body that is an orchestra, singing with one voice. // Une professeure d’orchestre avec la mobilisation communautaire dans l’âme. De quelques instrumentalistes que nous étions à l’école secondaire, elle nous a motivés et organisés pour former l’entité collective qu’est un orchestre, qui chante d’une seule voix.
  • Rachel C. : My soul sister. An optimist who always sees and brings out the best in others, while working against injustices, faced by too many in this world. // Ma soeur d’esprit. Une optimiste qui voit toujours le plus beau chez les gens, tout en luttant contre les injustices sociales qui sont le lot de trop de populations et de personnes en ce monde.
  • Feue Sophie Ravin : une professeure de littérature et de création littéraire, avec le don de faire ressortir la poésie et la confiance en soi chez les élèves qu’elle affectionnait (dont moi).
  • Feue Léa Roback : mon héroïne, ma première inspiration militante. Syndicaliste, organisatrice communautaire, féministe et militante pour la paix et contre le racisme. Fan des jeunes, amatrice fervente de la justice sociale et admiratrice des personnes qui osent être différentes dans un monde où l’unicité n’est pas toujours bien vue.
  • Jo Sutton, directrice de l’association Womenspace (fermée) : An insightful analyst who taught me about tech policy issues as they relate to women’s rights, particularly around e-government. // Une analyste fine des technologies de l’information, de qui j’ai beaucoup appris en ce qui concerne les enjeux politiques des technologies pour les femmes.